25 avril 2015 – salle Henri Barbin à Pontlieue

Il y avait de nouveau  foule pour cette troisième édition du Repair Café qui se déroulait dans le quartier de Pontlieue au Mans. 76 personnes sont venues apporter quelque chose à réparer, sans compter les curieux et ceux qui venaient simplement découvrir le concept.

Nombreux visiteurs au Repair Café

Sur la  centaine d’objets apportés par les visiteurs, totalisant un poids de 260kg, presque 200kg de déchets ont été évités. Les réparateurs ont surtout eu à traiter des appareils électroménagers ou audiovisuels. D’ailleurs, si vous avez des compétences dans ce domaine n’hésitez pas à nous contacter : nous avons besoin de nouveaux  réparateurs en électroménager et en électronique.

On perd l’habitude de réparer les choses

Sylvie a entendu un reportage sur Sweet FM qui lui a donné envie d’apporter son lecteur DVD cassé au Repair Café. Elle a proposé à son voisin, Jacky, de l’accompagner car il a lui aussi un appareil de lecture de DVD qui ne marche pas.

Sylvie et Jacky

«J’ai amené un lecteur DVD : le disque tourne mais la lecture ne démarre pas. Avant de jeter, nous sommes  venus voir. Ça me sert, donc c’est dommage de devoir le jeter. Je ne suis pas trop bricoleuse, si je commence à ouvrir, il va manquer des pièces.»

Le lecteur de DVD de Jacky a également un problème.

«Je voulais le prêter à mes petits enfants, pour qu’ils regardent des films pendant les vacances, mais ce lecteur DVD n’a jamais marché : je l’ai eu en cadeau et je ne l’ai jamais utilisé. Peut-être que ça s’est déchargé. Je ne connaissais pas du tout le principe des Repair Café, c’est ma voisine qui m’a proposé de venir.»

Ils sont tous les deux enthousiasmés par le principe des Repair Cafés.

«Au Repair Café, tout le monde aide les autres, c’est assez convivial. C’est une très bonne idée, ça évite de jeter. On perd l’habitude de réparer les choses, c’est dommage, et on n’a pas forcément les moyens d’en acheter un autre non plus. C’est souvent le prix qui nous arrête.»

Jacky est maçon de métier, il ne s’y connaît pas en électronique, ni en menuiserie. Sylvie est dans la restauration.

Réparer soi-même:

 

14 mars 2015 – Maison de quartier Georges Moustaki

Pour ce deuxième Repair Café, il y a eu beaucoup de monde, 25 personnes dès l’ouverture, ainsi que de nombreux curieux. Il y a eu une cinquantaine de demandes pour 69 objets à réparer. Et 61% des objets apportés ont été complètement réparés.

beaucoup-de-visiteurs-pour-le-repair-cafe

Les gens sont venus grâce aux tracts qui ont été distribués dans tout le quartier par des bénévoles des Conseils de Quartiers. Il y a eu également un certain nombre d’articles dans la presse, et le bouche à oreille a bien fonctionné.

Par contre, certains visiteurs n’avaient pas compris le concept : ils n’ont pas eu l’idée d’amener des choses à réparer. On leur a expliqué que c’est un échange et un partage de connaissances, que nous sommes un collectif d’associations, mais c’est un concept nouveau pour un certain nombre de gens. Ils ont été étonnés qu’il n’y ait aucune transaction financière.

Ce n’est pas réparé, mais on a la solution

Xavier était présent avec l’association Les Petits Débrouillards.

Il a réparé notamment un feu arrière de vélo. Ce dernier n’a pas été réparé complètement, mais les personnes qui sont venues ont maintenant la solution pour le réparer. La lumière elle-même marchait bien, le problème se situait au niveau de l’interrupteur. Quand on l’enclenchait à fond, la lumière s’éteignait. Donc le réparateur a donné l’idée de coller une petite butée  pour bloquer l’avancée de l’interrupteur et éviter qu’il ne dépasse une certaine position.

Le plus important, c’est la sécurité

demontage-reparation-mini-fourIl y a eu beaucoup de choses qui n’ont pas pu être réparées, ne serait-ce que pour des raisons de sécurité. Par exemple un mini-four n’a pu être ouvert, alors que la résistance était défaillante. De plus, il manquait le pièce pour remplacer. Il a été proposé à la personne d’aller voir Envie 72 qui est une association qui rénove de l’électroménager pour lui donner une deuxième vie.

Une cafetière à buse n’a pas été réparée: quand on a voulu la démonter, il y avait beaucoup de joints. Travailler avec de l’électricité et de l’eau, ça ne fait jamais bon ménage en ce qui concerne la sécurité. Si une personne met les mains sur une partie électrique alors qu’il existe une fuite d’eau dans la machine, elle risque de se prendre une décharge électrique. Un électricien attache beaucoup d’importance à ce que les interventions se fassent en toute sécurité.

Réglage de dérailleur

De nombreuses personnes sont venues au Repair Café afin d’avoir de l’aide pour régler leur vélo. Les freins et le dérailleur sont deux éléments qui ont besoin d’un bon réglage, et même si les techniques nécessaires ne sont pas très complexes, il faut les connaître pour effectuer les réglages au mieux.

Nous avons notamment expliqué à une personne avec un vélo dont le pédalier grinçait que le dégrippant dans les roulements n’est pas du tout une bonne idée. Il aurait fallu démonter tout le pédalier et graisser les billes de roulement, nous l’avons donc orienté vers un réparateur pour ce travail de longue haleine (chantier d’insertion de Vel’nature ou réparateur indépendant).

Nous avons aussi donné les informations de base sur le réglage du dérailleur : les points stratégiques du réglage (butée haute et basse) et la tension du câble. Il ne faut pas que les câbles de dérailleur soient trop tendu (ce qui n’est pas forcement évident). Pour que les vitesse passent bien il faut que le câble soit bien lubrifié.

Plusieurs personnes ont également posé des questions sur la meilleure façon d’entretenir son vélos au quotidien et sur la façon la plus efficace d’attacher son vélo dans la rue.

Beaucoup de ces personnes sont intéressées pour apprendre la mécanique et venir au futur atelier d’auto-réparation de Cyclamaine pour devenir « vélonome » !

le 31 janvier 2015 – Maison pour Tous Jean Moulin

Ce premier Repair Café a démontré l’intérêt suscité par un événement de ce type au Mans : outre les curieux et les élus venus se renseigner et faire le tour des ateliers de réparation, une quarantaine de personnes est venue avec un appareil ou un objet à faire réparer. Et ils ont trouvé sur place une oreille attentive et des mains habiles pour les aider à résoudre leur problème.

Réparation d'une bouilloire
Réparation d’une bouilloire

La plupart ont été touchés par la convivialité de l’événement ainsi que la gentillesse, la patience et la qualité d’explication des réparatrices et réparateurs. Les visiteurs ont souvent mentionné le plaisir de partager et de participer aux réparations. Une partie d’entre eux a pris rendez-vous pour le prochain Repair Café.

reparation-cafetiere
Réparation d’une cafetière

Dès 14h, la dizaine de tables rassemblant une vingtaine de bénévoles était prête à recevoir les objets à réparer. Un stand pour les vélos, un autre pour la couture, un troisième pour le cartonnage, un quatrième pour les bricolages en tous genre : les compétences des bénévoles sont très diverses.

Reconditionnement d'une boite de jeu en carton
Reconditionnement d’une boite de jeu en carton

Les stands où l’affluence était la plus forte concernaient l’électroménager, l’électronique : deux domaines pour lesquels il est plus difficile d’intervenir sans aucune compétence.

Démontage d'un disque dur
Démontage d’un disque dur

Télévision, chaîne HiFi, grille-pain, radiateur d’appoint, mixer, machine à coudre, fer à repasser, lecteur DVD : ce sont au total une vingtaines d’appareils qui ont été démontés et auscultés à ces stands.

Démontage et réparation d'un écran plat
Démontage et réparation d’un écran plat

Le stand informatique a lui aussi tourné à plein régime : installation de Linux à la place de Windows pour redonner une nouvelle jeunesse à un ordinateur et diagnostique des composants à changer et de ceux à garder.

Installation de Linux
Installation de Logiciels libres

Le stand couture a également permis de réparer des vêtements, et pour certains de s’initier au maniement de la machine à coudre.

Apprentissage de la machine à coudre
Apprentissage de la machine à coudre

 

Cyclamaine : « on a remis le vélo sur ses roues »

Un vélo est ressorti du repair café en meilleur état qui n’était rentré, même si tout n’a pas pu être réparé. L’équipe de Cyclamaine (Alexandra, Sophie et Richard), après avoir diagnostiqué le problème du vélo, a fait en sorte qu’il roule déjà de lui même, ce qui n’était pas le cas en arrivant.

Réparation d'un vélo
Réparation d’un vélo

Le propriétaire sait maintenant que son vélo est réparable. Il a été redirigé vers un marchand de cycles pour une réparation qui demandait plus d’outillage.